locataire qui ne paye pas

Investir dans le domaine de l’immobilier est un excellent moyen pour augmenter ses revenus. Toutefois, il existe des risques liés à cet investissement. En effet, lorsque les locataires deviennent des débiteurs insolvables, cela entraîne des conflits. Pour gérer cette situation, il existe des méthodes et des astuces simples à mettre en œuvre.

Engagez le dialogue avec votre locataire

Le dialogue est la voie par excellence pour régler vos conflits. En situation de retard sur le paiement de loyer, il ne faut surtout pas laisser sa colère prendre le dessus. Convoquez une réunion avec votre ou vos locataires. Demandez une explication à la situation. Une fois la raison de leur retard connue, prenez les dispositions idoines. Vous pouvez enclencher un processus d’expulsion ou leur accorder quelques jours pour s’acquitter de leur dû.

Par ailleurs, à l’issue des échanges, vous pouvez donner un premier avertissement à votre locataire. Faites-lui comprendre qu’il n’aura plus d’autre avertissement. Montrez-vous strict et rigoureux.

Faites appel à une assurance

Si vous avez souscrit à une assurance impayée, alors n’hésitez pas à les contacter. En effet, en cas de non-paiement, l’assurance est dans l’obligation de vous payer le loyer. Pour bénéficier de ce service, il faut monter un dossier. Il est important de vous munir d’une preuve montrant que votre locataire n’a pas payé ses frais de logement. Si celui-ci ne s’oppose pas à la procédure, il peut se porter garant et vous accompagner à la direction de l’assurance. Son témoignage donnera plus de crédibilité à votre dossier.

Résiliez le bail

Cette option est radicale et utilisée dans des conditions spéciales. En cas d’échec des autres tentatives, alors vous pouvez procéder à la résiliation du contrat de bail. En effet, tout contrat de location contient une clause résolutoire. Cette dernière stipule clairement que le bail sera résilié si le locataire ne s’acquitte pas des frais de loyer. Si vous ne disposez pas d’un contrat de location, alors, vous êtes dans l’obligation d’assigner votre locataire devant une Cour de Justice.

N’oubliez pas que cette alternative ne doit être utilisée qu’en dernier recours.

Enclenchez la procédure d’expulsion

Pour utiliser cette méthode, il est important de faire appel à un huissier. En effet, la procédure d’expulsion nécessite un savoir-faire spécifique et une connaissance parfaite de la loi. L’huissier est la personne par excellence dans le cas d’une expulsion.

Dans certains pays, il est interdit d’expulser en période hivernale. Prenez donc le temps de bien vous documenter avant de faire appel à un huissier.

Demandez le remboursement de la dette

Certaines démarches sont oubliées ou même ignorées. Il ne suffit pas d’expulser le locataire, mais aussi de récupérer son argent. En effet, si certains locataires ont des problèmes financiers, d’autres ont encore les moyens pour payer leur dette. Sachez qu’il est bien possible d’enclencher une nouvelle procédure pour recevoir votre loyer ainsi que les charges impayées.

En somme, pour éviter des complications en cas d’imprévus, faites signer à vos locataires un contrat de location. Priorisez le dialogue en cas de rupture du contrat. En cas de rupture de contrat, n’hésitez surtout pas à saisir la justice pour régler la situation. Cette procédure peut parfois prendre du temps et demandez quelques frais.