L'Eté indé se poursuit à Pau durant tout le week-end (Pyrénéesinfo Pau).

L’Eté indé se poursuit à Pau durant tout le week-end (Pyrénéesinfo Pau).

Le week-end sera festif dans le cœur de Pau grâce à l’Eté indé. Le rendez-vous culturel de la rentrée dans la cité royale se poursuit avec de nombreux rendez-vous pour toutes les générations.

Première étape ce samedi 15 septembre 2018 dès 15h30 avec une rencontre-dédicace avec Nicolas Barome Forgue à la librairie Tonnet à Pau. Dans le cadre de l’exposition de réalité augmentée tirée du livre «On débarque», présentée au Parc de Sers du 4 septembre au 26 octobre, l’auteur échangera avec ses lecteurs.

Puis de 18 heures à minuit, les DJ sets à la fraîche vous conduiront à la Forge Moderne. Ce lieu éphémère, espace artisan et surtout endroit de découverte, est installé dans le quartier de la gare à Pau, entre le pont Lalane et l’avenue Léon-Heïd. Chill space, foodtrucks, DJ Sets avec Heeey !, Lady Cat et Hellvis seront au programme.

Dimanche 16 septembre 2018 à partir de 11 heures, le week-end se poursuit avec la journée des familles au Domaine de Sers. Une journée pour les petits et les grands autour de l’espace de jeux du Parc de Sers, en entrée libre. En 2017, cette journée avait réuni de très nombreuses familles venues décourir le Parc de Sers et profiter des nombreuses animations dans un cadre exceptionnel.

Au programme de ce dimanche, des activités à découvrir et à partager. Skinjackin : sur un ton espiègle, le collectif de pirates bordelais Skinjackin propose une expérience artistique unique, collective et ludique de bodypainting, tatoos éphémères. «On débarque» : une exposition en réalité augmentée de Nicolas tirée du livre de Nicolas Barome Forgue. Création de masques en réalité augmentée. Street art, ateliers avec les artistes Fat & M612. La boîte à musique.

Superparade de Guillaumit : cette parade de costumes d’esprits totémiques utilisant les techniques actuelles revisite les masques et la figure traditionnelle de la parade. Le public est invité à interagir avec les costumes. Chaque créature met en exergue un sens de la perception : la vue, l’odorat, le goût, l’ouïe et le toucher. L’ensemble créant une polyphonie multisensorielle vivante.

Pyrénéesinfo Pau.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>