L'association Arcolan appelle à la mobilisation ce samedi à Pau (Photo DR).

L’association Arcolan appelle à la mobilisation ce samedi à Pau (Photo DR).

Mobilisation ce samedi 27 octobre 2018, sur la place Clémenceau à Pau (Pyrénées-Atlantiques). A partir de 15 heures, l’association Arcolan organise une manifestation contre la recrudescence des agressions homophobes, au pied des Pyrénées comme partout en France. L’antenne paloise de l’association LGBT Les Bascos proposera un Die’In sur la place. En plein air ou sous des barnums en cas de pluie, la mobilisation se fera couchée au sol « en position de victime », pour sensibiliser sur la violence de l’homophobie.

« L’homophobie est malheureusement encore trop présente, que ce soit dans la rue par les récentes agressions médiatisée, mais aussi dans la sphère publique, avec la résurgence de propos à caractère homophobe, que l’actuel débat sur la PMA pour toutes cristallise avec les prises de positions des opposants. (Des affiches de la Manif Pour Tous comparant les enfants issus de familles homoparentales à des légumes ou des jouets par exemple)

Mais les LGBTphobies, ce ne sont pas seulement ces actes médiatisés. C’est au quotidien un long combat que porte notre association qui doit faire face à la libération de la parole homophobe, et ses multiples conséquences : rejet par la famille d’un enfant homo, harcèlement en milieu scolaire, au travail, discrimination à l’embauche, insultes de plus en plus fréquentes, agressions y compris sur Pau, chasse publique et filmée aux personnes transgenres ou aux travestis dans les rues de Paris. Un ensemble de faits qui nous oblige encore aujourd’hui à nous mobiliser, avec beaucoup d’inquiétude, pour réclamer une prise en compte par les pouvoirs publics de ce grave problème, pour réclamer une meilleure prise en charge des victimes qui déposent plainte dans les commissariats de Police et de Gendarmerie et la prise en compte du facteur aggravant d’homophobie lors des plaintes.

Nous ne nous tairons plus face à cette violence, qui blesse, qui tue, rappelons-le encore en France comme dans le monde, les LGBTphobies n’ont plus leur place dans notre société, cette haine est à ranger dans les poubelles de l’Histoire !»

Pyrénéesinfo Pau, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>