En plus du rendez-vous à Pau, le festival Hestiv'Oc s'installera sur la première fois à Gourette et Eaux-Bonnes cet hiver (DR).

En plus du rendez-vous à Pau, le festival Hestiv’Oc s’installera sur la première fois à Gourette et Eaux-Bonnes cet hiver (DR).

Le temps d’un week-end, la station de ski de Gourette et la commune des Eaux-Bonnes (Pyrénées-Atlantiques) vont se transformer en station de la culture béarnaise grâce à l’édition hivernale du festival Hestiv’Oc de Pau.

Du 17 au 19 mars 2017, Hesstiv’Oc de Nèu mettra à l’honneur la langue, la musique, les chants, les danses, les contes et tout le patrimoine et les traditions du Béarn. L’objectif de ces trois jours est de faire rayonner et découvrir la «cultura nosta» en favorisant des rencontres festives et conviviales. Cette culture sera partout et surtout là où on ne l’attend pas… au détour d’une place, d’une terrasse en altitude ou même d’une télécabine !

Du 17 au 19 mars, plusieurs lieux accueilleront des animations pour petits et grands. Au total, ce sont quelques 50 artistes qui sont attendus tant sur l’esplanade du Valentin qu’aux Chalets de l’Ossau, au Cairn (restaurant d’altitude) ou bien encore à la Maison de Gourette.

Le Festival démarrera par une soirée d’ouverture à l’Espace Culturel Casino des Eaux-Bonnes le vendredi 17 mars 2017 à 19 heures avec une grande cantèra ouverte à tous les chanteurs confirmés ou non. La soirée se poursuivra avec un concert du Groupe Nat Sei Pas, des chanteurs aux voix intenses et complices.

Samedi 18 mars à 19h, changement d’ambiance et direction le restaurant d’altitude du Cairn pour une soirée dansante placée sous le signe de la convivialité (sur réservation, tarif : 25 euros). La troupe Arraya qui se définit elle-même comme « volcacitrante et ruraleuse » animera la soirée avec ses chants polyphoniques, soirée qui se terminera en dansant avec le trio Ibiliz.

Tout au long des journées de samedi 18 et dimanche 19 mars 2017, la station de Gourette vibrera aux sons explosifs et déjantés de la Fanfare Miss Trash et aux sons Folk médiéval émanant d’instruments traditionnels (dulzainas, gaïtas, bombos, vielle…) des 10 musiciens grimés de la Fanfare Lurte.

Sans oublier les rendez-vous du groupe Los Pedaoucos et son rock et folk béarnais, Qui d’Ei et ses chants traditionnels, Las Campanetas avec sa guitare qui donne le ton à plusieurs voix, les chanteurs Los Arrosecs et les adolescents de la troupe Dimelo.

Samedi de 15h30 à 17h, les enfants apprécieront les histoires de montagne, d’animaux, d’hommes et de femmes racontés par le conteur David Bordes autour d’un goûter. Tout au long de ces contes ancrés dans les Pyrénées se mêlent le français et l’occitan du Béarn… sans jamais s’emmêler.

Le cinéma Notre Dame des Neiges proposera une séance inédite samedi à 18h avec la projection du documentaire De cantas e de tèrra (De chants et de terre) réalisé il y a deux ans en vallées d’Azun, d’Estaing et d’Ouzoum. C’est une véritable photographie de la pratique du chant polyphonique qui est ainsi proposée.

Dimanche à 15h30, petits et grands sont invités à venir s’initier aux traditionnelles danses gasconnes. Enfin, un marché du terroir se déroulera tout au long des deux jours à l’Espace Culturel du Casino. L’occasion de déguster les spécialités locales et d’échanger avec les producteurs.

Rendez-vous est donc donné le week-end du 17 au 19 mars pour ce 1er Festival Hestiv’Òc de Nèu qui s’annonce d’ores et déjà haut en couleurs. Les festivaliers sont d’ailleurs invités à se munir d’un foulard jaune, véritable signe de reconnaissance.

Pyrénéesinfo Pau, Communiqué.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Истёк срок регистрации доменаwwtunnel.com