Le cabri Maya comme ses jeunes congénères, a survécu au froid de son premier hiver au coeur du Parc National des Pyrénées (Photo Jean-Paul Crampe).

Le cabri Maya comme ses jeunes congénères, a survécu au froid de son premier hiver au coeur du Parc National des Pyrénées (Photo Jean-Paul Crampe).

En montagne, l’hiver est une période critique pour la faune sauvage. Le froid, la neige, le manque de nourriture sont autant de difficultés à affronter. C’est d’autant plus vrai pour les jeunes bouquetins ibériques, nés au printemps dernier, qui affrontent ces conditions pour la première fois. Ainsi, même guidés par leur mère, même si leur pelage s’épaissit afin de les isoler du froid, ces nouveau-nés ne survivent pas tous jusqu’aux beaux jours.

Et pourtant, malgré un hiver en dents de scie, alternant importantes chutes de neige et périodes de chaleur inhabituelle, 100% des cabris entrés dans l’hiver ont survécu.

Ainsi, dix nouveaux bouquetins ibériques nés au Parc national des Pyrénées viennent renforcer la population de plus de quatre-vingt individus déjà en place. Leur bon état de forme est un indicateur très positif de l’adaptation des bouquetins réintroduits, au milieu nord pyrénéen.

Pyrénéesinfo, Communiqué.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>