Les acteurs du monde du surf se sont réunis pour accueillir les épreuves de surf des JO 2024 à Biarritz et dans les Landes (Photo DR, Mairie de Biarritz).

Les acteurs du monde du surf se sont réunis pour accueillir les épreuves de surf des JO 2024 à Biarritz et dans les Landes (Photo DR, Mairie de Biarritz).

Et si les épreuves olympiques de surf se déroulaient sur les plages des Landes et du Pays basque en 2024 ? C’est l’ambition des élus mobilisés ce lundi 1er octobre 2018 pour lancer un appel aux autorités politiques et sportives.

Dès les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, le surf deviendra (enfin) une épreuve olympique, en tant que sport additionnel. Mais le monde du surf français veut s’assurer qu’il sera bien inscrit aux Jeux Olympiques de Paris en 2024. Et comme la capitale de la France n’est pas celle du surf, les élus ont décidé de s’unir pour déposer la candidature de la façade atlantique pour accueillir les épreuves de surf en 2024. Une mobilisation qui réunit les élus du Département des Landes, de la communauté de communes MACS, d’Hossegor, de Capbreton, de Seignosse et de Biarritz (Pyrénées-Atlantiques).

«Cette candidature offre le plus beau terrain de jeux qui soit en Europe avec 30 kilomètres de plages, 15 spots mondialement connus, un environnement 100% naturel adossés à un savoir-faire incontestable en matière d’organisation de grands évènements mondiaux», souligne le communiqué commun de #WeSurf2024, le collectif d’élus, sportifs et entreprises réunis pour cette candidature.

Six ans avant l’organisation des Jeux Olympiques de Paris à l’été 2024, Landais et Basques sont unis pour faire de cette fête mondiale du sport, un bel évènement sportif pour les plages où le surf est né.

Pyrénéesinfo Côte Basque, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>