Le bassin de Lacq pourra continuer l'exploitation du soufre au-delà de 2040... sous certaines conditions (Illustration).

Le bassin de Lacq pourra continuer l’exploitation du soufre au-delà de 2040… sous certaines conditions (Illustration).

Un répit bienvenu pour le bassin de Lacq. Lors des débats sur la fin des exploitations d’hydrocarbures en France, les députés des Pyrénées-Atlantiques ont obtenu un répit pour la production béarnaise.

Le projet de loi porté par le Ministre Nicolas Hulot prévoit le non-renouvellement des exploitations d’hydrocarbures, liquides ou gazeux, au-delà de 2040, et aucun nouveau permis dès la fin de cette année 2017.

En France, cela concert 1 500 emplois directs et 4 000 salariés indirects, pour 800 000 tonnes de pétrole produits en France, soit 1% de la consommation nationale. L’essentielle de cette production est réalisée en Ile de France et en Aquitaine.

Le vote du premier article par les députés a permis de trouver une solution pour le bassin de Lacq. Une dérogation permettra la poursuite de l’exploitation du soufre sur le site béarnais. Mais celle-ci reste très encadrée.

L’ensemble de la loi sera présentée le 10 octobre aux députés, avant d’être soumise au vote des sénateurs en novembre prochain, pour une adoption définitive attendue pour la fin de l’année.

Pyrénéesinfo Pau, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>