L'Hôtel du Palais à Biarritz a fait l'objet d'un long débat au conseil municipal (Photo DR).

L’Hôtel du Palais à Biarritz a fait l’objet d’un long débat au conseil municipal (Photo DR).

Ambiance tendue au conseil municipal de Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), en plein cœur de l’été. Le dossier de l’Hôtel du Palais et de son avenir a enflammé les débats entre les élus de la majorité et de l’opposition, autour du maire Michel Veunac.

Ce dernier a proposé à ses élus de signer un bail emphytéotique de 75 ans à la Socomix, pour la gestion du Palace basque. La Socomix (propriété à 65% de la ville de Biarritz) assure la gestion quotidienne de l’activité et de l’entretien de l’Hôtel du Palais depuis 1961.

Mais l’avenir de cet élément important du patrimoine biarrot, et notamment l’arrivée du groupe Hyatt comme futur opérateur privé du palace, a suscité de nombreux débats au sein même de la majorité. Et ce n’est qu’avec une voix d’avance, et grâce au vote favorable de nombreux élus d’opposition, que le maire Michel Veunac a pu valider son projet.

Si le bail et son loyer annuel de 920 000 euros pour les finances municipales peuvent être rassurant, de nombreux élus se sont inquiétés de ne pas avoir de chiffres précis sur les investissements à venir sur l’Hôtel du Palais et son futur opérateur privé.

64 millions d’euros seraient nécessaires pour rénover en profondeur l’unique palace de la côte atlantique, avec ses 122 chambres, ses 30 suites, ses 3 restaurants, sa piscine extérieure chauffée et son centre SPA et bien-être construit il y a quelques années. D’autant que l’Hôtel du Palais sera un lieu incontournable lors de l’accueil du G7 l’été prochain, et les chefs d’Etat des principales puissances mondiales.

Grâce à ce bail accordé par les élus biarrots, c’est la société gestionnaire qui assurera la coordination des travaux, entre les investisseurs et les entreprises. Et si ces 64 millions d’euros n’auront pas de conséquences sur les impôts locaux des habitants de Biarritz, de nombreux élus, de la majorité comme de l’opposition, s’interrogent sur ce « chèque en blanc » signé à la Socomix.

Ce débat houleux de trois heures autour de l’avenir de l’Hôtel du Palais pourrait laisser des traces au sein du conseil municipal de Biarritz. Prochaine étape à la rentrée de septembre où Michel Veunac devrait apporter de nouvelles informations sur ce dossier.

Pyrénéesinfo Côte basque, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>