Danièle Evenou sera à l'affiche de la première comédie de boulevard proposée par la Mairie de Pau et le Zénith Pyrénées (Pyrénéesinfo Pau, Eric BENTAHAR).

Danièle Evenou sera à l’affiche de la première comédie de boulevard proposée par la Mairie de Pau et le Zénith Pyrénées (Pyrénéesinfo Pau, Eric BENTAHAR).

Le théâtre de boulevard retrouve ses lettres de noblesse en région. Si le genre n’a jamais déserté les Grands Boulevards parisiens, il s’était fait plus rare, ces dernières années, des théâtres pyrénéens. Avec la fin des grandes tournées aux vedettes populaires, le genre était absent, alors que le public est toujours demandeur.

Depuis de nombreuses années, la ville de Tarbes avait remis au goût du jour le style, avec une programmation de grandes pièces au Parc des expositions puis, désormais, au Théâtre municipal Les Nouveautés.

La ville de Pau prend la même route avec une programmation de trois pièces pour cette première saison de boulevard. Trois pièces et trois têtes d’affiches pour des représentations qui seront proposées au Zénith Pyrénées à Pau, dans sa petite configuration (800 places environ).

Et c’est Danièle Evenou qui ouvrira la porte avec «C’est pas du tout ce que tu crois», ce samedi 15 décembre 2018. Dès 20 heures, l’éternelle Marie Pervenche sera aux côtés de Norbert Tarayre (le chef humoriste de M6) et Séverine Ferrer (ancienne animatrice et désormais comédienne sur les planches) pour ce lendemain difficile d’un enterrement de vie de garçon. Car Norbert Tarayre va se marier avec la fille de Danièle Evenou. Mais à quelques heures du mariage, c’est en compagnie de la Princesse Leïla qu’il se réveille…

Le rendez-vous suivant avec Les Comédies au Zénith est fixé au jeudi 7 février 2019 dès 20 heures, avec «Deux mensonges, une vérité». Lionel Astier (Kaamelott), Frédéric Bouraly (José, de Scènes de ménages) et Raphaëline Goupilleau vous convieront à un dîner d’anniversaire de mariage qui va – selon la règle du genre – virer au cauchemar pour les hôtes.

Dernier rendez-vous avec Gérard Jugnot et Isabelle Mergault (également auteure de la pièce) pour « La raison d’Aymé », le jeudi 4 avril 2019 dès 20 heures. Alors que la nouvelle (très) jeune femme de Gérard Jugnot vient d’engager un tueur à gages pour devenir veuve de son (très) riche mari, Isabelle Mergault va devenir la conscience d’un homme aveuglé par l’amour.

Pour cette première série de trois spectacles, le Zénith Pyrénées de Pau proposera un abonnement à 100 euros. Sinon, il vous en coûtera 35 à 45 euros pour découvrir ses têtes d’affiches populaires dans les plus grandes pièces parisiennes du moment.

Pyrénéesinfo Pau, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>